Espace : la station spatiale chinoise Tiangong-1 retombera sur Terre début avril

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page actualisée Page actualisée : 4 avril 2018 — « Espace : la station spatiale chinoise Tiangong-1 est tombée dans le Pacifique »

Schéma de Tiangong-1
Icône d'un haut-parleur
Ce fichier audio a été créé d'après la version datant du 14 mars à 17h32, et ne reflète pas les modifications ultérieures de l'article.

14 mars 2018. – Après l'annonce de la perte de contrôle de la station spatiale Tiangong-1 par l'administration chinoise en 2016 - annonce démentie par la suite -, le bureau des débris spatiaux de l'agence spatiale européenne (ESA) a récemment affûté les estimations : la rentrée dans l'atmosphère aura probablement lieu entre le 29 mars et 9 avril 2018. D'une masse de 8,5 tonnes et orbitant actuellement à 250 kilomètres d'altitude (soit bien en dessous de la Station spatiale internationale, orbitant à environ 400 kilomètres de la Terre), la station chinoise lancée le 30 septembre 2011 a été abandonnée à la suite de la panne de propulseurs pour la maintenir en orbite, et poursuit sa descente incontrôlée depuis septembre 2016.

Un désorbitage sans danger pour les populations

L'ESA indique qu'elle ne peut pas prévoir aujourd'hui l'heure et l'emplacement précis de cette rentrée, mais celle-ci devrait se produire entre 43ºN et 43ºS (ce qui correspond au sud de l'Europe et de l'Asie, à l'Afrique saharienne ainsi qu'à une grande partie de l'Amérique du Sud). Il n'y a cependant pas de grande inquiétude à avoir : la plupart des éléments de la station brûleront dans l'atmosphère, échauffés par les frottements entre l'objet et l'air. Le reste - probablement les moteurs - risquent de toucher le sol... ou sombrer dans l'océan (qui recouvre 70 % de la surface du globe). Si leur trajectoire exacte ne pourra être prédite que quelques heures avant la rentrée atmosphérique, le danger reste très faible : sur les 25 000 rentrées atmosphériques qui se sont produites par le passé, aucune n'a causé d'accident majeur.

Un évènement sous surveillance

La rentrée atmosphérique de Tiangong-1 intéresse particulièrement l'agence européenne, mais aussi les autres agences spatiales. En effet, il s'agit de préparer le désorbitage de l'ISS, qui aura lieu dans les années 2020. Un challenge de taille, puisque la station internationale a une masse de 400 tonnes et une envergure de 109 mètres, soit respectivement 50 et 7 fois plus que la station spatiale chinoise.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Sources francophones
Source anglophone
Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 14 mars 2018

Jour suivant avant