Delta et Northwest fusionnent et créent la plus importante compagnie aérienne mondiale

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un Boeing 757-200ER de Delta Air Lines.

15 avril 2008. – À la suite de la hausse du prix du kérosène, Delta Air Lines troisième compagnie de transport aérien des États-Unis d'Amérique va finalement, après des mois d'atermoiement, absorber Northwest Airlines, la cinquième compagnie de transport aérien américaine, pour créer la plus importante compagnie aérienne mondiale en nombre de passagers transportés devant American Airlines sous le seul nom de Delta.

La nouvelle société sera dirigée par le PDG de Delta Richard Anderson et sera réalisée par échange d'actions, les actionnaires de Northwest recevant 1,25 action Delta par action Northwest, soit 17 % de plus que le cours de lundi soir. La nouvelle compagnie aura un coût en bourse de 17,7 milliards de dollars pour un chiffre d'affaires cumulé de 35 milliards de dollars. Si la fusion va lui coûter, en un paiement unique, environ un milliard de dollars, elle devrait rapporter des synergies d'un milliard de dollars par an. Elle disposera d'environ 75 000 salariés dans le monde et d'une flotte de 800 appareils desservant 390 destinations dans 67 pays.

Cette opération devrait permettre aux deux compagnies de résister à la flambée du prix du carburant, qui atteint près de 75 % depuis un an et pourrait déclencher d'autres rapprochements dans le secteur aérien, pouvant se traduire pour les voyageurs par des hausses de tarifs. Plusieurs petites compagnies ont fait les frais de cette hausse en devant se déclarer en faillite ces dernières semaines.

La fusion, annoncée comme imminente depuis plusieurs semaines, butait sur l'opposition des pilotes qui n'a pas été levée. Le communiqué précise que « Delta fera tous ses efforts pour parvenir à un accord commun avec les pilotes de Delta et Northwest sur les questions d'ancienneté avant que la fusion ne soit bouclée ».

Sources