Cyclisme : Danilo Di Luca suspendu deux ans

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Érythropoïétine
Danilo Di Luca (à droite, en rose) lors de la 9e étape du Tour d'Italie 2009

1er février 2010. – Le coureur cycliste italien Danilo Di Luca a écopé d'une suspension de deux ans par le Comité national olympique italien (CONI) pour dopage.

Assortie d'une amende de 280 000 euros, cette suspension fait suite à deux contrôles positifs dont le coureur avait fait l'objet lors du dernier Tour d'Italie qu'il avait terminé à la deuxième place lorsqu'il faisait partie de l'équipe LPR. Les analyses avaient révélé des traces d'érythropoïétine (EPO) de troisième génération (CERA).

Depuis juillet, Di Luca était suspendu provisoirement par l'Union cycliste internationale (UCI). En août, le résultat de la contre-analyse[1], également positif, avait été annoncé.

Si le cycliste originaire de Spoltore, dans les Abruzzes, continue à nier s'être dopé et avait alors envisagé de mettre un terme à sa carrière, sa vision des choses semble avoir changé sur ce dernier point : il a affirmé être persuadé de retourner à la compétition avant deux ans. « Nous irons devant le Tribunal arbitral du sport », a-t-il par ailleurs fait savoir.

Ce n'est pas la première fois que Danilo Di Luca, âgé de 34 ans, est rattrapé par la patrouille pour dopage. En effet, en 2007, il avait déjà été suspendu trois mois pour son implication dans l'affaire Oil for Drugs.

Notes
Voir aussi : la série « Dopage dans le cyclisme »


Sources