Coupe du Monde de football de 2010 : déroute de l'équipe de France face au Mexique

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

18 juin 2010. – L'équipe de France de football s'est inclinée sans panache face à une équipe de Mexique bien plus motivée. Incapables de concrétiser la moindre occasion, et particulièrement poussifs dans leurs actions, les Bleus de Domenech ont provoqué la colère de nombreux journalistes et d'anciens Bleus.

Luis Fernandez a piqué une grosse colère sur RMC vers la fin du match. « Une honte ! » avait-il lancé sur les ondes. Sur le site de RMC, l'ancien international fustige Raymond Domenech et le comportement des joueurs. « J’espère que les gens qui ont maintenu Domenech après l’Euro 2008 vont aussi prendre leurs responsabilités et quitter leur fonction. Il faut qu’ils assument. On est ridicule et ça fait deux ans qu’on annonce ce fiasco » commence-t-il. Et de tempêter : « Je suis triste car je suis supporter de l’équipe de France. Moi, je n’y crois plus ! C’est quoi ces mecs qu’on ne peut pas approcher, avec un égo démesuré. Ce n’est pas le football que j’ai connu. » Il comprend les « raisons de voir les supporters écœurés ! Il n’y a aucune union dans cette équipe. C’est chacun pour soi. » « Qui est le leader technique des Bleus ? Pourquoi a-t-on sorti Gourcuff ? Les joueurs devraient rentrer dès demain et ne pas jouer le troisième match. Il devrait envoyer le conseil fédéral. C’est à eux de finir cette compétition ! » s'interroge-t-il à la fin.

Cquote1.png Les joueurs devraient rentrer dès demain et ne pas jouer le troisième match. link = Coupe du Monde de football de 2010 : déroute de l'équipe de France face au Mexique

— Luis Fernandez

Jean-Michel Larqué et Roland Courbis y ont été de leur couplet avec les mêmes critiques acerbes. À ces critiques s'ajoutent celles d'Émmanuel Petit ou Bixente Lizarazu.

Le Bien Public, dans son édition du jour, fustige le comportement de Domenech, par la plume de Pascal Coquis. « L'organisation offensive de l'équipe de France a été, hier, un immense n'importe quoi » commence-t-il. Fustigeant un Raymond Domenech de « nier les évidences sous prétexte que des imbéciles les soutiennent. Hier, il a décidé de sacrifier Gourcuff, de laisser Henry, Gignac et Cissé sur le banc » pour y laisser un Anelka qui « grippait la circulation du ballon à 30 mètres des buts. »

link = Coupe du Monde de football de 2010 : déroute de l'équipe de France face au Mexique Il aligne une équipe qui a capoté, qui a été nulle depuis le début et qu'il a continué à aligner. link = Coupe du Monde de football de 2010 : déroute de l'équipe de France face au Mexique

— Eugène Saccomano

Sur RTL, Eugène Saccomano juge que c'est la « faute à tout le monde. » Selon l'intéressé, « pour nous c'était évident l'élimination » qualifiant de minable le match des Bleus. Il a été plus choqué par l'élimination de l'équipe de France en demi-finale lors du Mondial de 1982. Il juge les joueurs de « nullissimes » et le sélectionneur de paranoïaque. Sur Domenech, il ajoute : « il aligne une équipe qui a capoté, qui a été nulle depuis le début et qu'il a continué à aligner. »

Le journal L'Équipe titre en manchette : « Les Imposteurs » ou encore « La pelle du 17 juin » pour tirer à boulets rouges sur l'affligeante prestation des Tricolores. « Les cadres ont milité pour la mise à l'écart de Gourcuff ? Ils n'ont jamais montré sur le terrain que leur choix était justifié. », ajoute un journaliste du quotidien.

S'exprimant sur TF1, Florent Malouda reconnaît la faillite de lui et de ses coéquipiers : « Il faut sauver notre honneur parce que c'est honteux de perdre comme ça. Quoi qu'il arrive, on ne peut pas sortir de la compétition sans gagner un match. »

Cquote1.png La façon dont ils ont joué est indigne d'une Coupe du Monde. link = Coupe du Monde de football de 2010 : déroute de l'équipe de France face au Mexique

— Franz Beckenbauer

L'indignation gagne même l'étranger. Ainsi, Franz Beckenbauer, sur la chaîne allemande Sky, estime que « La façon dont ils ont joué est indigne d'une Coupe du Monde, cela avait plutôt à voir avec un match de préparation. Ce qui m'a vraiment choqué, c'est la façon dont ils ont accepté la défaite, personne ne s'est rebellé. On sent qu'ils ne forment pas vraiment une équipe. »

Ce piètre résultat condamne quasi-définitivement la France. À égalité de points, 4 partout, le Mexique et l'Uruguay se rencontreront. Un match nul les qualifierait automatiquement. Dans le cas contraire, il faudrait une très large victoire des Tricolores face à l'Afrique du Sud. Or, le scénario de 2002 est en train de se réaliser une nouvelle fois : aucune victoire et aucun but marqué.


17 juin 2010
Mexique Mexique 2 - 0 France France Stade Peter Mokaba
Affluence : 35 370 spectateurs
Arbitre : M. K. Al Ghamdi (Kénya)
Carton jaune 4' Franco

Carton jaune 48' Juarez
Carton jaune 49' Moreno
Inscrit  après 64 minutes 64' Hernandez
Inscrit  après 79 minutes 79' s.p. Blanco
Carton jaune 83' Rodriguez

Carton jaune 45+1' Toulalan

Carton jaune 78' Abidal

Sources