Canadiens de Montréal : défaite de justesse en fusillade face aux Capitals

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alexander Ovechkin 2007.jpg

29 novembre 2009. – Ce samedi, les Canadiens de Montréal recevaient les Capitals de Washington, une des formations les plus puissantes de l'association de l'est de la Ligue nationale de hockey (LNH), au Centre Bell de Montréal devant plus de 21 000 spectateurs. Finalement, les Canadiens se sont inclinés 4 à 3 en tirs de barrage. En troisième période, les joueurs du Tricolore était à 11 secondes de repartir avec une victoire en poche. En effet, Jacques Martin, l'entraîneur du Canadien, a déclaré : « Si on enlève les vingt dernières secondes du match, on peut dire qu’on a eu un très gros effort de notre équipe. On est revenu de l’arrière et on a bien contrôlé le L'effort du CH est à moitié récompenséatch. Les Capitals n’ont presque pas eu de chances de marquer en troisième période. C’est décevant de perdre un point, mais pendant 59 minutes et 40 secondes, les gars ont très bien travaillé. » Un point positif pour les unités spéciales : au cours de cette rencontre, les Canadiens ont marqué sur la moitié de leur jeu de puissance. Les Glorieux terminent le mois de novembre avec une fiche de 5-5-2 et une fiche de 12-12-2 pour la saison. Ils affronteront les Maple Leafs de Toronto ce mardi au Centre Bell. De leur côté, les Capitals repartent de Montréal avec une fiche de 15-5-6 pour se rendre en Caroline faire à l'Hurricane.

En première période, la formation américaine a pris les devants 2 à 0 avec les buts d'Eric Fehr et d'Aleksandr Ovetchkine. Fehr a profité d'un lancer du défenseur Karl Alzner pour toucher le fond du filet de la formation québécoise. Ovetchkine a décoché un puissant tir sur réception du flanc gauche pour déjouer Carey Price, le gardien des Canadiens, du côté du bloqueur. C'est son 18e but depuis de le début de la saison. C'est la cinquième partie consécutive où les Canadiens terminent la période initiale avec un retard au niveau du pointage. De plus, c'est le seizième match depuis le début de la saison où ils accordent le premier but de la rencontre. Ce début de partie incertain a entraîné Jacques Martin a demandé un temps d'arrêt pour refaire le point et secouer ses joueurs. En période médiane, c'est le scénario inverse puisque les joueurs du Tricolore retourne aux vestiaires en ayant recréé l'égalité. C'est d'abord Jaroslav Špaček, absent aux deux dernières parties, qui a réduit l'écart d'un but sur la fin d'un jeu de puissance en décochant un puissant tir depuis la ligne bleue. C'est son deuxième but de la saison. Il est suivi de Tomáš Plekanec qui concrétise son propre rebond dans l'enclave. Malgré qu'il a tout orchestré en zone adverse sur ce jeu, Michael Cammalleri n'a obtenu aucun point. En troisième période, les joueurs du Grand Club sont plus visibles surtout que les Capitals écoppent de deux pénalités en début de la période. D'ailleurs, Travis Moen en profite pour donner les devants aux Canadiens sur la fin de la deuxième. Il a effleuré le tir des poignets de Marc-André Bergeron qui a reçu une mention d'assistance sur ce coup. Bergeron avait vu ses lancers être arrêtés par le gardien des Capitals à deux reprises auparavant au cours de la rencontre. Les Capitals ont recréé l'égalité avec seulement 11 secondes à faire au temps réglementaire au début de la punition de Paul Mara. Après la perte de la mise au jeu par Plekanec, Fehr a envoyé le disque entre les jambières de Price sur un retour de lancer d'Ovetchkine lorsque son équipe profitait d'un double avantage numérique puisque le gardien des Capitails avait été retiré. C'est son deuxième but de la rencontre et son troisième de la saison. C'est la première fois de la saison que les Capitals inscrivent un but alors que le gardien est retiré. Le dernier à s'élancer lors du troisième tour des tirs de barrage est Nicklas Bäckström. Il a donné la victoire à son équipe en décochant un tir du poignet précis du côté droit de Price. De leurs côtés, Michael Cammalleri, Maxim Lapierre et Tomáš Plekanec n'ont pas réussi à déjouer Semion Varlamov, le gardien des Capitals, au cours de la fusillade.

Carey Price.jpg

Carey Price a effectué une performance digne des honneurs au cours de cette partie. En première période, il a accordé deux buts sur les quatre lancers qu'il a reçu. Cependant, lors de la seconde période il a effectué un arrêt remarquable lorsqu'il était seul face à Ovetchkine avec sa jambière gauche à la suite d'un déplacement latéral tout de suite après que Plekanec et Cammalleri eurent raté une chance en or de marquer. Plus tard, Ovetchkine a facilement déjoué Bergeron pour voir son tir de nouveau bloqué par Price. Cependant, le retour arrive directement sur le bâton de Jay Beagle, une recrue des Capitals, qui voit également son tir bloqué par Price lors d'un arrêt spectaculaire. Roman Hamrlík, défenseur des Canadiens, a déclaré que « Carey a livré un fort match. Il aurait mérité de l'emporter ». À l'autre bout de la patinoire, Semion Varlamov n'a pas été de reste puisqu'il a arrêté la rondelle après que Glen Metropolit se fut faufilé entre les deux défenseurs immédiatement lors de la reprise du jeu après le but de Moen. Ensuite, il a du s'étendre sur tout son long pour bloquer le retour pris par Moen. Il termine la rencontre avec 20 arrêts en temps réglementaire. Price en a cumulé 21.

Roman Hamrlík qui a récolté deux passes et passé plus de 25 minutes sur la glace face à Ovetchkine explique que « Nous savons que nous devons jouer dur quand on détient l'avance, mais pas de façon stupide » et que « Nous devons rester loin du banc des pénalités et ne pas écoper de mauvaises punitions. » Il parlait évidemment de la punition reçu par Paul Mara lorsqu'il ne restait que 16 secondes au temps réglementaire pour avoir pousser un joueur rival sur le gardien Carey Price alors que son équipe était désorganisée. Cinq secondes plus tard, les Capitals marquaient le but créant l'égalité qui enleva la victoire au Tricolore. Jacques Martin a aussi déploré la punition de Paul Mara et affirmé que le moment était mal choisi. Il a aussi déploré une fois de plus l'indiscipline au sein de son équipe. De son côté, Bruce Boudreau, l'entraîneur des Capitals, a vanter les mérites des Canadiens en déclarant qu'ils n'ont pas laissé beaucoup d'espace de manœuvre à ses joueurs. En effet, la défensive canadienne a été très forte étant donné que le nombre de tirs au but des Capitals a été limité à 23, leur plus bas total de la saison.

Statistiques

Sommaire des buts
Période Temps Équipe Joueur Type Assistance
1 8:47 Cap Eric Fehr Déviation Karl Alzner et Brooks Laich
1 9:59 Cap Aleksandr Ovetchkine Lancer frappé Nicklas Bäckström et Alexandre Giroux
2 5:50 Can Jaroslav Špaček Lancer frappé Roman Hamrlík et Max Pacioretty
2 13:50 Can Tomáš Plekanec Lancer du revers Roman Hamrlík et Jaroslav Špaček
3 5:34 Can Travis Moen Déviation Marc-André Bergeron et Michael Cammalleri
3 19:48 Cap Eric Fehr Lancer du revers Aleksandr Ovetchkine et Tomáš Fleischmann
Sommaire des tirs au but
Équipe Période 1 Période 2 Période 3 Prolongation Total
Capitals 4 7 9 3 23
Canadiens 7 9 6 2 24
Sommaire des punitions
Période Temps Équipe Joueur Raison Durée
1 1:07 Can Max Pacioretty Avoir retenu 2 min
1 11:51 Cap Alexandre Giroux Interférence 2 min
2 3:44 Cap Jay Beagle Avoir fait trébucher 2 min
3 3:17 Cap Alexandre Giroux Avoir fait trébucher 2 min
3 4:01 Cap Brooks Laich Avoir retenu 2 min
3 9:33 Can Max Pacioretty Avoir fait trébucher 2 min
3 19:44 Can Paul Mara Bâton élevé 2 min
Étoiles du match
# Joueur Équipe
1 Aleksandr Ovetchkine Capitals
2 Roman Hamrlík Canadiens
3 Eric Fehr Capitals

Voir aussi

Sources