COVID-19 : un confinement prolongé pourrait mettre en grande difficulté l'économie française

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


23 mars 2020. – Malgré sept jours de confinement, le coronavirus continue sa progression en France. Au total, depuis le 24 janvier, 860 personnes sont mortes et 19 856 personnes sont ou ont été infectées dans le pays.

Ne pouvant instaurer l'obligation du port du masque faute de stock disponible, la France a choisi le confinement que la grande majorité des Français respecte, hormis les automobilistes contrevenants qui risquent trois ans de suspension du permis de conduire.

Le confinement a conduit de nombreux secteurs (événementiel, spectacles, restaurants) à se retrouver dans le rouge et le chômage le « plus généreux d’Europe » met en grand danger les finances de l'Unédic. L'aide gouvernementale de 8,5 milliards d'euros des deux mois ne suffira probablement pas : « Ce sera probablement beaucoup plus, je ne vous le cache pas » a affirmé le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire.

Pour Eric Chaney, économiste à l’Institut Montaigne, le temps du confinement déterminera le coût de la crise découlant du coronavirus : « Nous pourrons tenir un trimestre, peut-être deux avec l’aide de la Banque centrale européenne. » Mais plus la crise sanitaire durera, moins ce sera soutenable.

Alors que le projet de loi de finances rectificatif émet l'hypothèse d'une récession de 1 % en 2020, la plupart des prévisionnistes économiques tablent sur un choc de 5 % pour la France.

Sur RTL, le journaliste François Lenglet prévient : « Ce n'est pas une récession, c'est une dépression qui se prépare. »

La journaliste Florence de Changy affirme que les mesures extrêmes « à la chinoise » du confinement ne sont pas viables ou soutenables au-delà de quelques jours : le terrible impact, social et économique, que va avoir ce confinement risque de s’avérer fortement disproportionné aux résultats obtenus sur la maîtrise de l’épidémie. À Hong-Kong, la propagation du virus a été quasiment arrêtée par le port du masque par l'entière totalité de la population.

La deuxième semaine de confinement débutera le 24 mars en France.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 23 mars 2020

Jour suivant avant