Belgique: Geert Molenberghs revient sur les principaux lieux de contamination : "Cela montre que, dans ces deux secteurs, il n'y a rien à faire malgré les nombreux efforts fournis"

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

12 novembre 2020. – Une étude américaine a conclu que les restaurants, cafés et infrastructures sportives étaient les principaux lieux de contamination au coronavirus.[1]. Le biostatisticien Geert Molenberghs[2] (KULeuven[3] et UHasselt[4]) fait le point. Si le Covid-19[5] reste un virus qui nous échappe encore sur de nombreux aspects, les scientifiques tentent par tous les moyens d'en apprendre le plus possible sur cette maladie qui a paralysé la planète. Une étude menée par l'université de Stanford[6] a essayé pour cela de dresser la liste des lieux les plus sujets à des infections. Se basant sur des données démographiques, des estimations épidémiologiques et des données GSM anonymes, les chercheurs ont conclu que la plupart des contaminations aux États-Unis avaient lieu dans des restaurants, des salles de fitness et des cafés. Mais le biostatisticien de l'UHasselt et de la KULeuven ne pense pas que cela soit dû à un manque de précautions prises par ces secteurs. "Surtout maintenant que le temps n'est plus au beau fixe et que nous nous trouvons plus souvent dans des zones mal ventilées", a t-il continué auprès des journalistes de HLN.Enfin, il a estimé que les autorités devraient tenir compte de cette étude quand elles mettront en place le processus de déconfinement, insistant sur la nécessité de ne pas ouvrir les infrastructures sportives et l'horeca avant que la circulation du virus ait suffisamment diminué.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page

Cet article doit être validé par un relecteur avant d'être publié.

  1. [1]
  2. [2]
  3. [3]
  4. [4]
  5. [5]
  6. [6]