Allemagne : Berlin ne décolère pas vis-à-vis de la mise sur écoutes du téléphone mobile d'Angela Merkel

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Siège du Spiegel
thumbs
Voir aussi
Articles sur Wikipédia
Localisation de l’Allemagne
Localisation de l'Allemagne

28 octobre 2013, Allemagne. – La Chancelière allemande, Angela Merkel, ne décolère pas à la suite de la fuite selon laquelle les services de renseignements étasuniens avaient mis sur écoutes son téléphone mobile. Les conversations étaient surveillées dès 2002 alors qu'elle était encore chef de l'opposition. Le ministre de l'intérieur, Hans-Peter Friedrich, a déclaré à la revue dominicale Bild am Sonntag que « l'espionnage est un délit et les responsables devront répondre de cela. » Déjà fut annoncé en juin dernier les propos suivants : « en territoire allemand, on doit respecter les lois allemandes. »

Pour la première fois dans les relations germano-américiaines, le ministre des Affaires étrangères, Guidi Westerwelle, a convoqué pour consultations l'ambassadeur américain et des délégations diplomatiques. Selon le Spiegel, « c'est ici où furent centralisées les opérations d'espionnage. »

À la suite de cela, Merkel a décidé d'envoyer une mission en dehors de tout protocole afin de connaître l'ampleur de l'espionnage et entendre d'Obama autre chose que des bonnes résolutions.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Wikinews
Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Affaire Snowden.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 28 octobre 2013

Jour suivant avant