États-Unis : remous à Wall Street après la quasi-banqueroute de la banque Lehman Brothers

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le siège de Lehman Brothers à Times Square en août 2007.

15 septembre 2008. – Lehman Brothers, l’une des principales banques d’affaires américaines, s’est placée, ce lundi sous la protection du chapitre 11 de loi américaine sur les faillites ; ce qui lui permet de fonctionner tout en cherchant des solutions à ses problèmes. Dans le même temps, une autre banque de Wall Street, Merrill Lynch, a été rachetée à une fraction de sa valeur d'il y a un an par Bank of America.

Ces difficultés du secteur bancaire américain ont provoqué aujourd’hui de sérieux remous sur les marchés financiers aux États-Unis et à travers le monde. Certains des principaux indices européens ont enregistré une baisse de 5% tandis que d’autres, ici aux États-Unis, sont tombés d’environ 3%.

Le président George W. Bush a assuré que son administration œuvre pour « réduire les perturbations » de l’économie nationale ; il s’est dit confiant que les marchés financiers américains ont la force et les capacités d’adaptation nécessaires pour surmonter les problèmes à long terme ; une opinion que partage le secrétaire américain au Trésor, Henry Paulson, qui a toutefois averti que le marché pourrait passer par une certaine phase de tourmente.

Voir aussi

Sources