Égypte : état d'urgence dans un pays au bord de la guerre civile

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
thumbs
Voir aussi
Articles sur Wikipédia
Localisation de l'Égypte
Localisation de l'Égypte

15 août 2013. – L'état d'urgence a été décrété en Égypte pour une durée d'un mois. Cette décision fait suite à la journée d'hier particulièrement sanglante. En effet, l'évacuation par le pouvoir de lieux de la ville du Caire sous l'occupation des partisans de Mohamed Morsi a fait au moins trois cent morts. Certaines sources évoquent un bilan beaucoup plus lourd. Mohamed Morsi, ancien président, avait été déchu à la suite d'un coup d'État consécutif au mouvement protestataire de juin-juillet. Ses partisans occupaient plusieurs places de la capitale. Le mouvement des Frères musulmans (duquel est issu Morsi) évoque un « massacre » et un bilan de 500 morts et au moins 10 000 blessés.

La violence de cette répression a entraîné de nombreuses réactions aux niveaux national et international : le vice-président Mohamed El Baradei, par ailleurs Prix Nobel de la paix, a démissionné. Ban Ki-moon a fortement condamné la violence de l'intervention ; la France, par la voix de Laurent Fabius qui « appelle à  l'arrêt immédiat de la répression » et a également saisi l'ONU. Enfin, le secrétaire d'État des États-Unis John Kerry a réclamé au pouvoir militaire l'organisation de nouvelles élections.

Ce matin à 9 h 30, un nouveau bilan officiel de la répression d'hier, faisait état d'au moins 343 morts.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 15 août 2013

Jour suivant avant