Suisse : les villes réclament plus de moyens

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Vue aérienne de l'aglomération zurichoise.

25 janvier 2011. – Dans une communication publiée lundi[1], l'Union des villes suisses (UVS) demande une révision de la péréquation financière. Elle réclame en particulier que la totalité des 112 millions de francs d'augmentation prévus par la Confédération pour les prochaines années soit entièrement alloués aux villes. L'UVS justifie sa position par une augmentation des charges socio-démographiques que les villes doivent assumer, par rapport aux plus petites communes.

La Confédération a prévu d'augmenter de 112 millions le fond de la péréquation financière entre les cantons qui se monte actuellement à 2,9 milliards par an. Selon la proposition des autorités fédérales, cette somme devrait être répartie à raison de 72,5% (soit 81,2  millions) entre les cantons et le reste à deux fonds de 15,4  millions chacun dévolus respectivement aux régions périphériques et à la compensation des charges socio-démographiques. C'est ce dernier budget que visent les villes ; selon elles, il devrait recevoir l'entier des 112 millions afin de compenser l'augmentation des charges assumées par les villes, dont 90 % environ est assumé par les collectivités locales selon l'UVS. Le syndic de Lausanne Daniel Brélaz estime pour sa part que les charges des régions périphériques sont subventionnées à hauteur de 22 %.

Selon la directrice de l'UVS Renate Amstutz, les villes concentrent une forte population en situation précaire tels que les personnes âgées, les chômeurs de longue durée ainsi qu'une partie de la population étrangère. Cette situation explique des charges élevées dans les domaines de l'aide sociale, de la santé et de la sécurité publique dans les villes. De plus, les villes centres doivent également assumer des tâches de sécurité publique et de transport.

De plus, l'UVS se dit inquiète de l'augmentation des coûts engendrés par les économies faites par la Confédération qui se reportent sur les cantons, les villes et les communes. Cette évolution doit, selon l'association, être stoppée. Selon elle, « il est dans l’intérêt du pays que les villes ne subissent pas des charges exagérées qui entraveront leur développement ».

Cette proposition de l'UVS sera discutée par le Parlement qui doit se pencher sur l'attribution du fonds lors des prochains mois.

Références

  1. Communiqué de presse : ((fr)) « RPT: Les villes demandent 112 millions de francs pour la compensation des charges socio-démographiques ». Union des villes suisses, 25 janvier 2011.

Sources



Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.


  • Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.