Russie : 35 morts dans un attentat à l'aéroport de Moscou

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

55° 24′ 43″ N 37° 54′ 05″ E / 55.412061, 37.901459

Situé à 42 km au sud-est du centre de Moscou, Domodedovo est le principal aéroport du pays avec environ 22 millions de passagers en 2010.

24 janvier 2011. – Un attentat-suicide à la bombe a tué 35 personnes et en a blessé plus de 130 autres cet après midi à l'Aéroport international Domodiedovo de Moscou. L'explosion a eu lieu à 16 h 32 locale (13 h 32 GMT) dans la zone de récupération des bagages, dans la salle d'arrivée des vols internationaux. Le kamikaze s'est fait exploser alors qu'il se trouvait parmi la foule de voyageurs. La puissance de la bombe remplie de fragments de métal était équivalente à celle de près de 5 kg de TNT[1]. La police a renforcé les mesures de sécurité dans les transports publics de la capitale russe à la suite de cet attentat, en particulier dans le métro.

Le président russe Dmitri Medvedev a réagi moins de deux heures plus tard en ordonnant la mise en place d'un « régime de sécurité spécial » dans les gares et les aéroports du pays. Le président a reporté son départ prévu mardi pour la Suisse dans le but d'assister au Forum économique mondial de Davos et a également estimé que les mesures de sécurité n'avaient pas été appliquées correctement. « Ce qui s'est passé montre que les lois censées être mises en œuvre sont loin de fonctionner correctement », a-t-il jugé. Le président français Nicolas Sarkozy condamne dans un communiqué « avec la plus grande fermeté » l'attentat. Le président américain Barack Obama se dit quant à lui indigné par la cruauté de l'attentat. D'autres pays ont condamné l'attentat ainsi que l'Otan[2] et l'Union européenne.

En mars 2010, deux stations du métro moscovite avaient été la cible d'attentats-suicide responsables de la mort de quarante personnes. Cette attaque avait été revendiquée par la rébellion qui lutte contre les forces russes dans les républiques de Russie comme la Tchétchénie, l'Ingouchie ou encore le Daguestan. Après la première guerre de Tchétchénie (1994-1996) entre forces russes et indépendantistes, la rébellion s'est progressivement islamisée et a de plus en plus débordé les frontières tchétchènes pour se transformer au milieu des années 2000 en un mouvement islamiste armé actif dans tout le Caucase du Nord.

Notes

Voir aussi

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.



  • Page Russie de Wikinews Page « Russie » de Wikinews. L'actualité russe dans le monde.