Irak : attentats à Kerbala et Ramadi

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

5 janvier 2006. – La ville sainte chiite de Kerbala en Irak a été la cible d'une attaque par un kamikaze. L'explosion aurait causé la mort de 49 personnes près du mausolée de l'imam Hussein selon le porte-parole de la police de Kerbala. Selon certaines sources, le kamikaze s'est fait sauter avec une charge d'explosif de 8 kg à seulement 30 mètres de la tombe du martyr. Il a également lancé plusieurs grenades dans la foule.

À Ramadi, un attentat visant la police irakienne a causé la mort d'au moins 60 personnes. Par ailleurs, 7 militaires américains ont trouvé la mort dans une explosion près de Kerbala. À Bagdad, des attentats ont tué au moins 6 personnes.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.