France : l'Élysée a-t-il censuré une pitrerie équestre ?

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

14 janvier 2011. – L'affaire vient d'être révélée le 10 janvier dernier par Libération : l'Élysée a vraisemblablement demandé la censure de la plaquette de présentation de l'édition 2010 du Salon du cheval de Paris. Celle-ci, parue en avant-première dans le mensuel équestre Cheval pratique, présentait un spectacle burlesque, Les pitreries du cheval du président, mettant en scène un étalon arabe-barbe, Kheir, offert en 2007 par le président algérien Abdelaziz Bouteflika à Nicolas Sarkozy.

Curieusement, les imprimés plus récents parlent d'un simple spectacle de dressage en liberté avec un étalon barbe et ne mentionnent plus les liens entre le président et ce cheval. Si plusieurs milliers d'exemplaires du programme de présentation du salon du cheval ont été détruits et remplacés, comme le suppose Libération, l'opération pourrait avoir coûté des dizaines de milliers d'euros à l'Élysée… et aux contribuables français.

Sources



Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.