France : Sarkozy traite Netanyahou de menteur lors d'une conversation « privée » avec Obama

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Obama et Sarkozy le 3 novembre dernier.

11 novembre 2011. – Le président Nicolas Sarkozy a qualifié de menteur le Premier ministre israélien lors d'une conversation privée avec le président américain Barack Obama, le trois novembre dernier. L'affaire prête d'autant plus à sourire car émanant d'une incroyable bévue des services de l'Élysée. Lors d'un aparté avec son homologue outre-atlantique, les services ont question l'ont transmis par erreur aux journalistes. Ils ont pu ainsi entendre l'intégralité de la conversation. « Je ne peux plus le voir, c'est un menteur », a lancé l'hôte de l'Élysée. « Tu en a marre de lui mais moi, je dois traiter avec lui encore plus souvent que toi, tous les jours », lui avait répondu Obama.

Ce qui aurait dû rester secret a été dévoilé grâce à des « boîtiers son permettant de recevoir la traduction simultanée des déclarations publiques prévues par les deux chefs d'État après leur rencontre », explique Le Nouvel Observateur. Or, ceux-ci ont été reliés sur la conversation par interprète interposé entre les deux dirigeants. Obama reprochait à Sarkozy son soutien en faveur de l'admission de la Palestine à l'UNESCO le 31 octobre dernier, sans l'en avoir informé préalablement. Les propos ainsi tenus n'avaient rien de diplomatique, ce qui est monnaie courante hors caméra.[1]

Notes

Sources



Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.