France : Free Mobile inaugure son réseau

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Téléphone mobile
Téléphone mobile

10 janvier 2012. – Après un ramdam médiatique de près de deux mois sur d'éventuelles dates de sortie, Free Mobile, le 4e opérateur de téléphonie depuis son attribution de fréquence en décembre 2009, lance enfin son offre de téléphonie mobile aujourd'hui. Free Mobile remplit ses obligations, a indiqué l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) le 13 décembre 2011, « le taux de couverture 3G atteint par Free Mobile étant supérieur à 25% de la population (...) conformément aux termes des autorisations délivrées aux opérateurs mobiles 3G, de l'itinérance sur le réseau d'un opérateur mobile tiers, afin de pouvoir fournir ses services mobiles sur l'ensemble du territoire dès son ouverture commerciale ».

C'est après un film de présentation très rétro et très impressionnant que Free Mobile a lancé son offre. « Notre secret est assez simple », a expliqué Xavier Niel ce matin, « l'illimité doit devenir la règle ».

Une fusée

Après que le patron de la maison mère Illiad, Xavier Niel ait sur son twitter déclaré en anglais que « la fusée est sur la rampe de lancement » courant décembre 2011, l'annonce de la sortie de l'opérateur s'est fait attendre. Le tout a été ponctué par des clins d’œil à cette déclaration avec la mise en avant sur le site Live de Free d'une fusée avec le code efb7929e6a5b7dcc6ebb79aa3c45af13 qui signifiait jesaispas. Jusqu'à ce que hier, une fusée sur le site http://www.free.fr/adsl/index.html en faisant une combinaison de touche (code Konami) ↑ ↑ ↓ ↓ ← → ← → b a du clavier permettait de voir une fusée, sur le thème de La croisière s'amuse avec la chanson Love Boat par Jack Jones. Cette fusée est inspirée par le Nyan Cat qui illustre le paradoxe du chat beurré. Avant que ce matin, un poney soit caché dans le code source sur le site Live de Free.

Des citations

« On harnache les chevaux aux roulottes. La caravane se met en route vers le château » est apparu dans le code source de la page http://mobile.free.fr/, pour ironiser sur des déclarations de Martin Bouygues, qui avait expliqué que, s'il avait « acheté un château », comprendre Bouygues Telecom, ce n'était « pas pour laisser les romanichels venir sur les pelouses ». De même, sur le compte Twitter de Xavier Niel, une citation du poème Chanson d'automne Paul Verlaine « Les sanglots longs des violons de l'automne bercent mon cœur d'une langueur monotone ». Ce même poème en 1944 annonçait le débarquement des Alliés en Normandie.

La terminaison d'appel

Une décision de l'Arcep a fixé à 2,4 centimes d'euro le prix que ses concurrents devront lui verser lors d'une « terminaison d’appel », c'est-à-dire le prix payé par un opérateur à un autre pour terminer l'appel d'un de ses abonnés sur le réseau du destinataire de la communication. Free souhaitait 3,4 centimes pendant un an. Ce montant sera en vigueur pendant six mois, puis diminuera ensuite à 1,5 centimes.

L'arrivée de la 4e génération

La 4e génération est un standard pour la téléphonie mobile, successeur de la 3e génération. « Les appels à candidatures pour l'attribution de fréquences dans les bandes 2,6 GHz et 800 MHz, destinées aux réseaux mobiles à très haut débit, ont été lancés le 15 juin 2011 » rappelle l'Arcep. La 2,6 GHz a été attribué en octobre 2011 à Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange France et SFR. « L'attribution de la bande 800 MHz, issue du dividende numérique, fait l'objet d'une procédure distincte, pour laquelle la date limite de candidature était fixée au 15 décembre 2011, à 12 heures ». Quatre acquéreurs sont candidats Bouygues Telecom, Free Fréquences, Orange France et SFR. Cependant Free Mobile est le seul à ne pas être retenu.

1000 emplois créés

« On était 20 en 1999. On a embauché 500 personnes par an, jusqu'à 2011. Là, on vient de recruter 1.000 nouveaux salariés pour le mobile, 150 qui feront marcher le réseau et 850 pour répondre aux clients dans les centres d'appels », confie Xavier Niel au Nouvel Observateur. L'hebdomadaire précise également qu'entre 100 et 200 boutiques Free devraient ouvrir petit à petit dans toute la France.

27% de couverture du territoire

Le réseau de Free Mobile représente 27% du territoire française, l'itinérance se fera par le réseau Orange, filiale de France Télécom.

La concurrence prête à riposter

Stéphane Richard, le président de France Télécom, expliquait dans les colonnes du Figaro :

« Nous avons tout un arsenal de ripostes commerciales prêtes pour répondre très rapidement aux offres de Free. Bien sûr, c'est une évidence, nous pourrons jouer sur les prix en fonction de ce que Free fera. Mais tout ne se résume pas à un prix ! La mamie du Cantal n'a pas besoin de la même offre qu'un geek à Paris. Free ne va pas rafler tous les clients avec une offre unique. Nous, nous essayons de proposer la meilleure offre pour chaque catégorie d'utilisateur. »

Un comparatif
Nom de l'offre (Opérateur) Engagement Avec/sans mobile Voix SMS MMS Internet mobile Prix (en euros)
Sosh (Orange)[1] Sans Sans 2h illimité illimité 500 Mo (rechargeable) 19,90
Sosh (Orange)[1] Sans Sans 2h illimité illimité 1 Go (débit réduit au delà) 22,90
Sosh (Orange)[1] Sans Sans 5h illimité illimité 1 Go (rechargeable) 29,90
Sosh (Orange)[1] Sans Sans illimité illimité illimité 1 Go (rechargeable) 39,90
B&You (Bouygues Telecom)[2] Sans Sans illimité illimité illimité 100 Mo (réduit au delà) 24,90
B&You (Bouygues Telecom)[2] Sans Sans illimité illimité illimité 500 Mo (réduit au delà) 32,90
B&You (Bouygues Telecom)[2] Sans Sans illimité illimité illimité 1 Go (réduit au delà) 37,90
Carré Absolu (SFR)[3] Avec ou Sans Avec ou Sans illimité illimité illimité 3 Go (réduit au delà) 99[4],95[5], 85[6]
Zérolimit (Zéro forfait)[7] Sans Sans illimité illimité NC 500 Mo (réduit au delà) 29,90
Free Mobile Sans Sans illimité illimité illimité[8] illimité[9] 19,99, 15,99[10]
Forfait sociale (Free Mobile) Sans Sans 1h 60 2, 0[10]
Notes

Voir aussi

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.
  • Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.