Deux dirigeants de Radio Vatican condamnés pour pollution atmosphérique

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

9 mai 2005. – Deux responsables de Radio Vatican, le cardinal Roberto Tucci, 84 ans, président du comité de gestion, et le frère Pasquale Borgomeo, directeur général, ont été condamnés, lundi 9 mai 2005, à dix jours de prison pour « pollution atmosphérique » par un tribunal romain. Ils ont en outre été condamnés à verser des dommages et intérêts et à assurer les dépens du procès.

L'affaire prend sa source dans une étude scientifique menée par l'Agence de santé publique du Latium (Agenzia di Sanità Pubblica del Lazio) qui avait démontré que de nombreux cas de leucémies infantiles auraient été provoqués par les antennes de Radio Vatican installées à Cesano, au nord de Rome. Cette étude liait notamment ces pathologies aux champs magnétiques autour des émetteurs, dépassant de beaucoup des limites habituellement autorisées.

Une troisième personne, l'ingénieur Costantino Pacifici, vice-directeur technique, a été mis hors de cause par le tribunal, en raison de son caractère d'« exécutant ».

Les poursuites avaient été engagées à l'initiative d'un groupe de résidents de Cesano, d'une association de protection de l'environnement, Legambiente et de l'association Cittadinanza Attiva. Elles avaient abouti à la tenue d'un premier procès en 2002, qui avait tourné court lorsque le juge, le 19 février 2002, s'était déclaré incompétent du fait que, selon son analyse, l'Italie n'aurait pas eu droit de juridiction sur la station de radio et ses émetteurs en territoire italien, puisque la station dépend d'un État souverain indépendant, le Vatican.

Les plaignants s'étaient alors tournés vers le cour de cassation italienne (Corte di Cassazione) qui, dans un arrêt rendu le 9 avril 2003, avait cassé la décision et renvoyé la cause devant le Tribunal de Rome.

Le juge, dans son arrêt, a déclaré la suspension de la peine de prison, dans l'attente du procès en appel. Il est en outre précisé que le montant des dommages et intérêts (plusieurs millions d'euros sont réclamés par les parties civiles) devra être fixé devant une juridiction civile.

Sources



Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.


  • Page Vatican de Wikinews Page « Vatican » de Wikinews. L'actualité vaticane dans le monde.